Les Ateliers du MAP - 5 mars 2020

Un Atelier organisé pour comprendre les grands enjeux stratégiques et économiques liés à l'ouverture annoncée de ce grand marché. Visionnez les 20 séquences vidéo ou la vidéo intégrale de l'événement.

No results.

3 - Les attentes européennes - Thomas GELIN (INSURANCE EUROPE)

Thomas Gelin, conseiller politique chez Insurance Europe, fédération des assureurs européens, expose les attentes des membres réunis au sein de l'organisation qu'il représente.

L'accès à la donnée du véhicule est une des priorités stratégiques par rapport au traitement de la donnée qui est au cœur du métier de l'assurance. Mais c'est aussi une priorité parce que l'assurance automobile est la ligne d'assurance la plus importante en termes d'activité dans beaucoup d'états membres. Et sur le plan des attentes et des positions sur le sujet, le consensus est fort entre tous les adhérents de notre organisation.

Il y a beaucoup d'initiatives sur le sujet depuis 6 ou 7 ans au niveau européen avec principalement la commission européenne. Il y a eu quelques évolutions mais il n'y a pas encore vraiment de résultats concrets car il existe de forts blocages avec d'un côté les constructeurs d'automobiles et de l'autres les autres acteurs du marché.

Les assureurs sont intéressés par l'accès à une donnée qui puisse permettre tout d'abord de comprendre le risque grâce à une analyse plus pertinente. Cette donnée est utile également pour mieux apporter les services qui existent déjà dans le cadre de l'assurance comme l'assurance au kilomètre par exemple. Enfin elle doit permettre de développer une offre de nouveaux services autour du véhicule pour toujours mieux accompagner les assurés.

Concernant le type d'accès à la donnée nous sommes assez alignés avec les autres acteurs vis à vis de la technologie qui pourrait être déployée, y compris pour le stockage. Pour nous il est important de placer le consommateur au cœur du dispositif réglementaire afin qu'il puisse choisir les acteurs auxquels il donnera l’accès aux données ainsi que les servies dont il souhaite disposer. Mais pour favoriser vraiment cette liberté de choix il faut des règles pour le développement d’une concurrence loyale et il faut disposer aussi d’une technologie qui soit vraiment adaptée car cette dernière a un impact direct sur la nature des services apportés, sur la concurrence, sur l'accès des opérateurs qui peuvent intervenir.

Ainsi, vis à vis des tests que nous avons déjà pu mettre en œuvre avec ACEA, cela nous a permis de percevoir des bénéfices à travailler ensemble, de mieux comprendre le point de vue de l'autre, de mieux appréhender la technologie en place, de faire le point sur les données potentiellement disponibles. Mais à ce stade nous n'avons pas encore la certitude de pouvoir aller par exemple jusqu'au "Pay how you drive" qui nous permettrait d’agir directement sur le comportemental en apportant par exemple un feedback sur les pratiques. L'apport de conseils sur le style de conduite nécessite un accès à la donnée qui ne parait pas possible pour l'instant au travers des solutions techniques qui sont actuellement proposées par les constructeurs…