Les Ateliers du MAP - 5 mars 2020

Un Atelier organisé pour comprendre les grands enjeux stratégiques et économiques liés à l'ouverture annoncée de ce grand marché. Visionnez les 20 séquences vidéo ou la vidéo intégrale de l'événement.

No results.

1- La donnée c'est quoi - Frédéric BRUNETEAU (PTOLEMUS)

Frédéric Bruneteau CEO de Ptolémus consulting group présente les résultats d'une étude menée au niveau monde sur l'éco-système lié à la donnée du véhicule connecté : une approche factuelle et quantifiée du marché qui s'annonce.

La voiture connectée existe depuis les années 2000 et la donnée existe déjà. Le sujet n'est donc pas nouveau car il existe déjà des systèmes de navigation embarquée, des systèmes de boite noir, l'E-call depuis 2018 en Europe. L'After-market propose aussi des technologies embarquées dont le smart-phone ou encore les systèmes de gestion de flotte... Il existe donc une assez grande diversité de systèmes qui permettent déjà de faire un véhicule connecté.

Une estimation réalisée sur les 18 plus grands pays du marché permet de mesurer qu'aujourd'hui 100 millions de véhicules sont connectés par rapport à un parc de 1,160 milliard de véhicules soit 10 %. Il est possible de prévoir que d'ici 2030 ce seront près de 600 millions qui seront connectés sur la base d'un système première monte, soit un véhicule sur deux.

Quant aux types de données disponibles elles sont de deux ordres : Les données statiques qui varient relativement peu (marque,modèle, année... etc...) et les données dynamiques (environnement du véhicule, sa santé, les données de conduite, d'occupation du véhicule en nombre de passagers, transactionnelles comme le niveau de carburant...). Mais aujourd'hui la plupart des conducteurs ne connaissent pas toutes ces informations dynamiques alors qu'elles pourraient être intéressantes à maîtriser.

Concernant l'offre et parmi tous les acteurs disposant de la donnée, les constructeurs sont ceux qui en possèdent le plus, sachant que Google en possède aussi déjà un certain nombre de manière directe ou indirecte.

Concernant la demande de la donnée, ce sont les éléments liés au véhicule et à l'état de santé du véhicule qui sont les plus demandés. Les conditions de conduite se situent en troisième position.

Mais alors, considérant que le véhicule connecté existe depuis un certain temps, pourquoi la donnée n'est pas encore disponible ?
Pour plusieurs raisons :
- une maturité technique nécessaire qui nécessite du temps et de l'anticipation,
- besoin de construire un écosystème avec l'ensemble des acteurs concernés,
- assurer la sécurité des données,
- savoir / comprendre pourquoi il est nécessaire de partager la donnée,
- trouver le modèle économique pour rentabiliser les coûts liés au traitement de la donnée,
- créer une expérience client qui réponde à une vraie demande,
- une aversion pour le risque chez les constructeurs.

Pour assurer la mise à disposition de la donnée, la plupart des constructeurs sont en train de développer des partenariats avec des Hub de données (Data hub), Daimler et BMW ayant choisi de créer leur propre système.

Il existe différents DATA Hub. Certains sont spécialisés dans la réparation / entretien ou encore l'assurance. D'autres sont plus verticaux comme Autonomo et Wejo afin de permettre aux constructeurs d'échanger un volume plus importants et diversifié de données.

Concernant la valorisation du marché, celle-ci peut être estimée à environ 300 milliards d'€ à 2030 avec une croissance par la suite. C'est un marché important avec des enjeux considérables.

Les intérêts pour les constructeurs de partager les données :
- La valeur de la vente des données à des tiers qui n'est pas énorme mais qui peut permettre d'améliorer la rentabilité sur les véhicules qui n'est pas importante.
- Une meilleure connaissance de l'expérience client et une amélioration de la fidélisation qui est un enjeu fort.
- des économies importantes (optimisation des concessionnaires / baisser les coûts de rappel / mettre à jour les véhicules à distance...)
- générer des nouveaux revenus en proposant des services.

La donnée et son partage doit être au cœur de la préoccupation des constructeurs s'ils veulent réussir à changer leur modèle et réussir leur transformation. C'est un vrai défi...