Les Ateliers du MAP - 5 mars 2020

Un Atelier organisé pour comprendre les grands enjeux stratégiques et économiques liés à l'ouverture annoncée de ce grand marché. Visionnez les 20 séquences vidéo ou la vidéo intégrale de l'événement.

No results.

1- La donnée c'est quoi - Tony JAUX (PFA)

Tony Jaux responsable du programme véhicule connecté au sein de la PFA nous explique l'origine de la donnée produite.

Sur un plan général, nous produisons et manipulons dans notre quotidien un nombre très important de données. Ces données accumulées permettent, grâce à des algorithmes d'un nouveau type que l'on nomme Intelligence Artificielle, de développer de nouvelles applications jusqu'à présent inaccessible à nos systèmes. C'est une vraie révolution qui permet par exemple de nouvelles découvertes.

Il y a 30 ou 40 ans, un véhicule n'était que mécanique. Il y a eu ensuite le passage d'un carburateur à une injection électronique pour gagner en consommation. C'est la naissance de l'électronique (avec l'apport d'un calculateur et de capteurs) qui n'a cessé de se développer depuis pour apporter plus de confort, plus de sécurité mais aussi pour répondre à une réglementation qui n'a cessé de se durcir sur un plan environnemental.

Il existe aujourd'hui une très grande diversité de capteurs (pression, température, oxyde d'azote, caméra, radar...) qui rentrent dans des calculateurs qui peuvent ainsi afficher des informations sur un écran, piloter un moteur, restituer du son. Progressivement tous ces calculateurs, dédiés à l'origine à une fonction spécifique, se sont mis à échanger des informations entre eux pour améliorer les fonctions.

Ces échanges, réalisés au début de manière filaire, sont aujourd'hui assurés par des réseaux de communication qui comporte de l’Ethernet pour véhiculer de grosses quantités de données, un véhicule pouvant produire jusqu'à 4 TO de données par jour (soit à titre de comparaison l'équivalent de 1000 films).

Mais tout cela ne suffit pas car à l'identique de l'évolution du téléphone vers le smartphone, la voiture a connu des évolutions progressives. Tout d'abord l'appel d'urgence (de la voix et de la donnée), puis le guidage ou la navigation (connexion GPS), puis la gestion du trafic en temps réel (échange de donnée sur l'état du réseau nécessitant la 3G). Tout cela positionne la voiture dans un système de communication très sophistiqué à travers les réseaux mobiles, mais aussi les infrastructures (exemple la gestion des feux) permettant ainsi de réguler l'allure soit de manière manuelle ou automatique. Les données stockées à l'origine dans le véhicule se trouvent à présent de plus en plus stockée dans le Cloud (serveurs déportés).

Toute cette évolution a conduit à un besoin de normalisation que l'on appelle le véhicule étendu (un véhicule qui dépasse ses frontières physiques pour se connecter avec son environnement) pour assurer la cyber sécurité des données mais aussi une interopérabilité entre les systèmes pour que tous les acteurs puissent se comprendre et parler le même langage.

Pour parler évolutions, la donnée est aujourd'hui indispensable pour le véhicule autonome mais aussi pour le véhicule électrique qui ne peuvent fonctionner sans un échange performant et permanent de données. Et la filière se doit de s'assurer de la performance de tous les systèmes mis en place pour se préserver de tous les risques cybers...