No results.

Leaders émergents

Ils sont jeunes ! Ils sont ambitieux ! Et ils ont pour vocation de bâtir l’Afrique ! Ils sont médecins, ingénieurs, juristes, économistes, agriculteurs, spécialistes de la communication, artistes... Leur engagement à créer de la valeur socioéconomique donne du relief à leurs expertises et à leurs talents. Chacun d‘entre eux aurait pu poursuivre une carrière exceptionnelle dans son domaine de compétence. Mails ils préfèrent répondre à l’appel de leur vocation, de la nouvelle Afrique. Là où beaucoup ne verraient que des problèmes et des obstacles, eux perçoivent des potentiels exceptionnels et en convainquent les autres.

Par leurs visions claires et leurs capacités à agir et à prendre des risques, chacun de ces jeunes leaders, soutenu par le Centre Régional de leadership de Dakar, contribue ainsi à un réel changement social en Afrique.

A travers cette page, ils nous démontreront à travers leurs histoires singulières, que nous n’avons pas besoin de magie pour changer l’Afrique, nous avons déjà toute la puissance nécessaire au fond de nous : nous avons le pouvoir d’imaginer et de bâtir une Afrique meilleure…

Leila SIBY YOUSSEF -Côte d'Ivoire

Jeune ivoirienne de 23ans, SIBY YOUSSEF LEILA a passé son enfance respectivement dans les villes de Gagnoa et Divo avant de rejoindre la capitale économique de la Côte d’Ivoire, Abidjan, après l’obtention de son baccalauréat en 2015 pour y poursuivre ses études universitaires. Titulaire d’une licence en Droit de l’Université Félix Houphouët Boigny de cocody, elle poursuit sa première année de master en droit public dans ladite université.

« Travaille dure jusqu’à ce que ça te fasse mal car la pauvreté fait beaucoup plus mal », cette citation du Président du Rwanda, Paul Kagame, décrit bien le dynamisme et la détermination qui lui permettent de travailler sans relâche pour développer et diversifier ses compétences. C’est ainsi qu’elle réussit à relever les défis de son premier stage en tant que secrétaire sans avoir suivi une formation en secrétariat et suite à cela, elle obtient un autre stage entant que consultante juridique. Animé par un profond désir d’impacter positivement sa communauté, elle renforce ses acquis en suivant des formations en leadership, en gestion de conflits et en énergie renouvelable.

Pour lutter contre l’insalubrité et la déforestation, Leila dirige une entreprise de transformation des ordures ménagères et des déchets d’entreprises en énergie renouvelable : le biogaz. Elle nous confie : « J’avais un véritable souci avec les ordures, donc il me fallait trouver une solution ». Ainsi, c’est en réponse à ce problème et surtout ayant pris conscience du danger lié à l’utilisation du bois en cuisine après le décès de sa tante maternelle, survenu suite à l’utilisation du bois pour la cuisson de l’attiéké, que Leila décide de créer son entreprise qu’elle dénomme YOYO BIO, en hommage à sa tante surnommée Yoyo. A travers son projet, elle apporte une solution innovante et durable pour non seulement préserver la santé des populations, mais aussi faciliter l’accès à l’électricité aux personnes vivantes dans les zones rurales et protéger l’environnement tout en réduisant les risques de dégradation de la couche d’ozone.

La patience, l’intégrité et l’honnêteté sont d’importantes qualités qui permettent à cette jeune leader dont la plus grande source de motivation reste le soutien de sa famille, d’allier études et entrepreneuriat. Le service à la communauté occupe cependant une place particulière dans les activités de Leila qui, est en effet engagée dans le volontariat au sein de plusieurs ONG dont Save Our School. Membre du mouvement U-Report Cote d’Ivoire et coordonnatrice de U-Report Divo, elle est également présidente de l’ONG Women Actions And Developpement qui lutte pour la scolarisation des jeunes issus des milieux et des familles défavorisés et pour l’autonomisation de la femme en Afrique.

Bénéficiaire du programme de formation hybride en Business and Entrepreneurship du YALI Dakar dont la mise en œuvre est assurée par Synapse Center, elle partage dans ces quelques lignes, ses sentiments après sa participation au programme « le programme vous apprend tout d’abord à vous connaître puis à réveiller des capacités présentes mais endormies, car parfois on a peur et on pense ne pas pouvoir y arriver. Il n’y a pas de mot pour décrire tous ce qu’on vit au YALI, c’est une expérience que doit vivre chaque entrepreneur qui aspire à être leader et à impacter sa communauté. Avant j’étais à l’étape de projet et je doutais de mes compétences, aujourd’hui je suis plus que confiante et je crois en moi et mon projet et je me bats pour le réaliser et cela, grâce aux formations de qualités reçues au YALI ». Leila s’adresse ainsi aux jeunes qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat en ces mots : « Je voudrais dire aux jeunes Africains qui débutent dans l'entrepreneuriat d'être beaucoup patients et surtout courageux. L'entrepreneuriat parait beau mais l'on peut être confronté à divers obstacles qui peuvent vous décourager et vous faire renoncer à votre passion. La réussite et le succès ne s’obtiennent pas du jour au lendemain, c'est après des échecs et avec la patience. Seuls votre travail et votre persévérance feront la différence et savoir garder ses valeurs et principes quel que soit les obstacles. Être jeune engagé et volontaire vous aidera à apporter les changements que vous voulez pour notre continent. Soyons le changement que nous voulons voir ! »