No results.

Leaders émergents

Ils sont jeunes ! Ils sont ambitieux ! Et ils ont pour vocation de bâtir l’Afrique ! Ils sont médecins, ingénieurs, juristes, économistes, agriculteurs, spécialistes de la communication, artistes... Leur engagement à créer de la valeur socioéconomique donne du relief à leurs expertises et à leurs talents. Chacun d‘entre eux aurait pu poursuivre une carrière exceptionnelle dans son domaine de compétence. Mails ils préfèrent répondre à l’appel de leur vocation, de la nouvelle Afrique. Là où beaucoup ne verraient que des problèmes et des obstacles, eux perçoivent des potentiels exceptionnels et en convainquent les autres.

Par leurs visions claires et leurs capacités à agir et à prendre des risques, chacun de ces jeunes leaders, soutenu par le Centre Régional de leadership de Dakar, contribue ainsi à un réel changement social en Afrique.

A travers cette page, ils nous démontreront à travers leurs histoires singulières, que nous n’avons pas besoin de magie pour changer l’Afrique, nous avons déjà toute la puissance nécessaire au fond de nous : nous avons le pouvoir d’imaginer et de bâtir une Afrique meilleure…

Issaka BEOGO - Burkina Fasso

Jeune burkinabé, Issaka est un fonctionnaire au Ministère de la Culture, Assistant des Affaires Culturelles affecté à la Direction Régionale de la Culture du Centre-Est, chargé des initiatives locales et industries culturelles et touristiques.

Il a grandi dans la province du Koulpelogoplus plus précisément dans la commune rurale de Yonde. Sa difficile enfance a été marquée par le manque d’électricité de sa localité, ainsi que l’insécurité qui y régnait. Yonde ne disposant pas non plus de collège, il se voit obligé d’aller poursuivre ses études au lycée provincial de Ouargaye avant de rejoindre la capitale, Ouagadougou. Il obtiendra par la suite son Brevet d’Etudes professionnelles en comptabilité, puis son Baccalauréat Technologique en Comptabilité, avant de suivre une formation de deux ans à l’ENAM, École Nationale est d'administration et de Magistrature) au Burkina Faso.
Après plusieurs recherches infructueuses, il décroche son premier stage en 2012, en qualité de Stagiaire Surveillant au collège d'enseignement général dans le cadre du programme spécial de création d'emploi. S’en suivront deux autres stages en comptabilité, avant qu’il n’accède à son poste actuel.
De par sa mission et son engagement, Issaka contribue à la valorisation du patrimoine culturel dans les collectivités locales, à travers un plaidoyer pour la prise en compte de la culture dans les plans communaux de développement, la formation des acteurs culturels en entrepreneuriat, la création d’un cadre d’échange entre les détenteurs de savoir et savoir-faire et les jeunes, l’organisation de manifestations culturelles permettant l’exposition et la vente de différents produits et services, entre autres. Ainsi, il se bat chaque jour sur le terrain pour la réhabilitation de la transmission des richesses culturelles au profit des générations actuelles et futures.
Nourrissant une vision de paix et de développement pour l’Afrique, il a su faire des activités culturelles un fort canal de communication pour véhiculer des messages de paix durant les périodes électorales. Par ailleurs, il participe beaucoup à l'orientation des forces vives de sa collectivité sur les questions de développement durable de la communauté.
« J'ai pris part au programme YALI Dakar pour développer mes capacités en leadership. C’est par ailleurs un programme formateur qui nous ouvre l'esprit d'entrepreneuriat et le courage d’affronter les difficultés, afin de mieux réussir nos projets. A ce jour, je suis bien formé en leadership, sur les politiques publiques et également les projets porteurs de changement ».