John Cornu à LA CHAMBRE BLANCHE

L'artiste français John Cornu nous parle de son projet "Tant que les heures passent" réalisé à LA CHAMBRE BLANCHE pendant sa résidence in situ du 21 septembre au 1er novembre 2009.

Entre menuiseries sculpturales, fragments d’architecture, structures modulaires et vidéoprojections, les œuvres de John Cornu se présentent comme des points d’ancrage entretenant d’intimes liens avec leur contexte. À la fois subtiles et incongrues, les interventions de l’artiste recomposent des espaces en tenant compte de leurs spécificités topographiques et fonctionnelles. Tout en se frôlant aux présences humaines qui occupent ces lieux, Cornu les modifie en leur insufflant une dose de fiction, en transformant une architecture par digressions ou excroissances ou encore en diffusant des modes formels repris du monde végétal. Dans cet esprit, l’artiste présentera, avec Tant que les heures passent, une œuvre en symbiose manifeste avec les attributs singuliers de la résidence in situ. La résidence de John Cornu est présentée avec l'aide financière du Consulat général de France à Québec.

Né en 1976 à Seclin, John Cornu vit et travaille à Paris. Il est détenteur d’un doctorat en arts de l’Université Paris 1, Pathéon-Sorbonne, et a récemment présenté une exposition individuelle au centre d’art L’attrape-couleur dans le cadre de la Biennale d’art contemporain de Lyon. Au cours de la dernière année, les Éditions Les Cendres (Paris) ont consacré une monographie à son œuvre. Présenté avec l'aide financière du Consulat général de France à Québec, son passage à LA CHAMBRE BLANCHE constitue sa première résidence outre-Atlantique.

Entrevue : Catherine Blanchet
Caméra et montage : Benoit Côté

chambreblanche.qc.ca/fr/
johncornu.com/

2009

×

Contact