Evique

Née en 1970 en Valais, Line Évéquoz est diplômée de l’Accademia
di Belle Arti de Florence, où elle a fréquenté avec un
intérêt tout particulier les ateliers de gravure ainsi que les
cours de philosophie de l’esthétique. Après diverses expériences
enrichissantes (dont un séjour à New York), elle
poursuit sa carrière artistique sous le nom d’Evique, tout
en enseignant les arts visuels au Lycée-Collège de la Planta
à Sion. Explorant différentes techniques – gravure, dessin,
peinture, sculpture – elle développe un style très personnel,
basé sur une parfaite maîtrise du trait. Motif récurrent
dans les œuvres d’Evique, la figure humaine témoigne de
la fascination de l’artiste pour tout ce qui touche à l’être
humain. Son approche graphique si singulière s’enrichit
alors de multiples références empruntées à la symbolique,
à la psychologie ou à la sociologie.

Accepted/Refused
Exposée pour la première fois en octobre 2012 au salon Art
International de Zurich, la série Accepted/Refused présente
une dizaine de travaux sur papier traitant de la vulnérabilité
de l’être humain, simple pion sur l’échiquier de notre
société.
Chaque image est le portrait d’un individu, célèbre ou
anonyme, banquier, écrivain ou simple quidam, qui se voit
accepté ou exclu, au gré du jugement totalement arbitraire
de l’artiste. Aucun des personnages ne peut échapper au
sort qu’elle lui réserve. Dès le début de leur élaboration, ils
sont tous prisonniers de la condition qui leur est attribuée.
Ce casting très subjectif se veut peut-être d’abord réflexion
sur l’omnipotence de l’artiste, qui est dans son œuvre
« comme Dieu dans la création, invisible et tout-puissant »,
selon la célèbre définition de Flaubert.

Mais ce jeu cruel est aussi et surtout le reflet d’une société
sans concession, qui décide du sort d’êtres humains sur des
critères aberrants, voire absurdes. Ainsi, Refused/No Mobile
exclut un individu sous prétexte qu’il n’est plus joignable,
critère surinvesti dans une société qui veut faire de nous des
êtres hyperconnectés. Le portrait Accepted/Don’t représente
un individu qui n’est plus libre de ses actes car condamné à
obéir à des consignes absurdes, condition sine qua non de
son acceptation : “Don’t stuff the hare, Don’t tape anything on
the wall, Don’t make any holes in the floor”. Et dans Refused/
Help Wanted, c’est toute la douleur humaine, soulignée ici
en rouge, d’un exclu qui s’agrippe à une bouée de sauvetage
en demandant de l’aide.

Nombre de victimes sont ainsi broyées sans état d’âme par
un système inhumain, un mécanisme infernal. C’est cette
dérive quasi totalitaire que dénonce en images Evique,
artiste engagée pour qui la dignité humaine n’est pas un
vain mot.

Quant au spectateur, il se retrouve dans la position inconfortable
mais ô combien stimulante du voyeur/scrutateur,
à qui l’artiste renvoie son questionnement sur la condition
humaine…